Bois, vers, poudre de vers, acier et poudre de métal
H 89 X L 42 X P 50 pouces
Juin 2016

Inspiré par le symbole d’une émotion vécue j’explore une crise existentielle.
(Lien entre l’individu et son monde extérieur, entre la perception via les deux fenêtre du monde externe et interne)

 

Un mure plat et noire s’impose devant et avant tout. Ce panneau initial et imposant bloque, autre q’une mini fenêtre situé au niveau de la gorge. Cette fenêtre teinté en noire grisaille prends forme d’un visage non défini. À l’intérieur du mure primaire, un bois en teinte noyaux semble plus chaleureux. Deux piliers dominent et présente en sorte une mini écran cellulaire.

À l’opposé du mure se trouve un profile humain légèrement incliné. Une barre en acier doucement courbé relie solidement les deux en rapport. De même qu’une fenêtre au niveau du cœur de l’individu, ce personnage découpé du côté opposé est garnie de lisières graduellement superposé l’une sur l’autre. Une ouverture se définit par la présence d’une dernière fenêtre nuancé et légèrement colorier.

Trois éléments principaux;

– le panneau noire/métal d’un côté et bois maison du côté de l’individu
– le pont courbé avec sable
– l’individu penché par en avant

Deux sous éléments qui relient;

– les fenêtres
– le pont acier
– les surfaces plat

Share This